«Nous avons reçu un SOS de Julian Assange écrit en morse», assure Aymeric Monville

Classé dans : Actualité | 0

Détenu dans une prison de haute sécurité, le fondateur de WikiLeaks Julian Assange risque d’être extradé aux États-Unis où il risque la prison pour divulgation de secrets d’État. Sa santé inquiète son entourage. Sputnik s’est entretenu avec Aymeric Monville, membre de WikiJustice, afin de faire le point sur l’état du lanceur d’alertes.

Ses parents assurent que sa santé se dégrade à un rythme alarmant. Ses soutiens exigent régulièrement «des preuves de vie». Le sort de Julian Assange, fondateur de WikiLeaks, organisation connue pour avoir notamment révélé des informations secrètes sur Hillary Clinton et les crimes de guerre américains en Irak, inquiète au plus haut point.

Julian Assange a été arrêté le 11 avril 2019 à Londres au sein de l’ambassade d’Équateur dans laquelle il était réfugié depuis plusieurs années après avoir été lâché par Lenín Moreno, le Président équatorien. Le fondateur de WikiLeaks a par la suite été condamné à cinquante semaines de prison par la justice anglaise pour avoir violé les termes de sa liberté conditionnelle. Il est actuellement incarcéré dans la prison de haute sécurité de Belmarsh à Londres. Julian Assange craint d’être extradé aux États-Unis où l’administration Trump a juré de le jeter en prison pour de nombreuses années.

Lire la suite…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *