De multiples recherches, renouvelées pendant des siècles, des théories diverses et rivales mais complémentaires et convergentes, ont visé à éclairer les bases des difficultés cycliques des crises économiques du capitalisme. D’où l’intérêt d’en rendre compte systématiquement pour avancer vers l’élucidation objective des crises et de ce défi majeur de notre époque : comprendre les fondements des crises et des reprises, jusqu’à parvenir enfin à des propositions pour s’en émanciper de nos jours.

Nous sommes au défi du  retour, au début du xxie siècle, des préoccupations fondamentales concernant les crises du capitalisme, après le déni de leur importance et de leur caractère  nécessaire  dans  certaines théories économiques récentes, en raison de l’exacerbation des crises  mondiales depuis 2008.

Face à l’irréalisme fondamental de trop de travaux universitaires sur ces questions cruciales et à l’effondrement désormais  reconnu  de leurs illusions, il s’agit de faire un bilan pluriséculaire des  acquis des théories des  différentes écoles de pensée sur les fondements des  crises cycliques, ou de suraccumulation et de dévalorisation de capital.

Le premier volume concerne les limites fondamentales de l’accumulation des capitaux et leurs solutions, ainsi que  plus précisément les crises cycliques et les reprises de période plus ou moins décennales dans le système capitaliste. Le second (à paraître en 2015) se rapportera plus particulièrement aux crises systémiques.

En savoir plus sur l’auteur

Théories sur les crises, la suraccumulation et la dévalorisation du capital

PAUL BOCCARA

565 pages

30 euros

Référence : 978-2-915854-55-8

Laissez un commentaire