Agrégée de russe, a fait de l’étude des langues et des peuples le cœur de sa vie. Grâce à des bourses d’études, elle passe un an en URSS et deux ans en Chine. Sa curiosité l’a ensuite amenée à apprendre, entre autres, le turc, le coréen, le persan… et même l’Espéranto. Elle enseigne aujourd’hui le chinois à l’Université d’Artois, tout en assurant des missions d’interprète et de traductrice assermentée.

Laissez un commentaire