Georges Lukács (en hongrois György, en allemand Georg) (1885-1971) est un philosophe marxiste et sociologue de la littérature hongrois, d’expression allemande et hongroise. Il est considéré à maints égards comme le plus grand philosophe marxiste après Marx.

Chez les éditions Delga

le-frivole-et-le-serieux-3

la-destruction-de-la-raison-nietzsche

prolegomenes-a-l-ontologie-de-l-etre-socialontologie-de-l-etre-social-le-travail-la-reproduction-georges-lukacs

ontologie-de-l-etre-social-l-ideologie-l-alienation

8 Responses

  1. Jacques

    Bonjour,

    Je découvre cet auteur et je ne sais pas par quel ouvrage commencer. Lequel est le plus simple pour novice en philosophie ? Faut-il avoir lu Nietzsche, Schopenhauer et les autres auteurs que Lukács aborde au préalable ?

    Merci pour vos conseils.

    • Editions Delga

      Commencez par Nietzsche plutôt, par ses oeuvres et par ce qu’en dit Lukacs (et d’autres comme Harich et Losurdo publiés aussi chez nous). C’est plus abordable que Schopenhauer. Cordialement

  2. Doug Douglas

    Bonjour,
    la parution du troisième volume de l’Ontologie est-elle toujours prévue pour bientôt? Nous l’attendons avec impatience.
    Merci!

    • Editions Delga

      Un de nos traducteurs est malheureusement décédé entre-temps.
      Nous faisons notre possible pour sortir cet ultime volume de l’Ontologie dans les meilleurs délais.
      Merci pour votre compréhension

  3. Christophe

    Bonsoir,
    une chance pour voir réédité chez vous « La Signification présente du réalisme critique » ? L’édition de 1960 chez Gallimard est épuisée, il me semble depuis longtemps.

    • Editions Delga

      Pourquoi pas? L’oeuvre de critique littéraire de Lukacs est exceptionnelle.

  4. castaldi

    bonjour
    est ce que vous pouvez publier l’ouvrage le plus important de luckacs (qui est quasi introuvable) à savoir « Histoire et conscience de classe  »

    merci

    • Editions Delga

      Bonjour, il est toujours édité aux éditions de Minuit, avec notamment une préface de 1967 qui constitue une autocritique.
      Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *