(Buenos Aires, 1956) est docteur en histoire de l’Université de Californie à Berkeley.
Études postdoctorales au Colegio de México et à l’Université Harvard. Professeur actuellement
à l‘Université de Quilmes et à l’Université nationale de Buenos Aires, de même
que chercheur au CONICET, le « CNRS » argentin. Ses articles ou livres sont parus dans
près de vingt et un pays et en six langues. Parmi ses ouvrages, on trouve : Giro lingüístico
e historia intelectual (1998), Aporías. Tiempo, Modernidad, Historia, Sujeto, Nación, Ley
(2001), La nación como problema. Los historiadores y la « cuestión nacional » (2003), El
tiempo de la política. El siglo XIX revisitado (2007), ¿Las ideas fuera de lugar ? Estudios y
debates acerca de la historia político-intelectual latinoamericana (2015) et An Archaeology
of the Political Regimes of Power from the Seventeenth Century to the Present (2017). Il
est membre du comité éditorial de Prismas. Revista de Historia Intelectual et du Journal
of the History of Ideas. En 2009 il a reçu la Guggenheim Fellowship. Depuis 2016, il
dirige le Centro de Historia Intelectual, de l’Université nationale de Quilmes. Cet ouvrage
est le premier traduit en français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.