S’il y a un point qui fait consensus parmi nous, les autorités concernées et plus généralement les défenseurs du livre c’est bien l’urgence et le souci commun et prioritaire de:

Restaurer et relancer

la fréquentation des librairies . 

Alors …

Comment imaginer, comment prétendre sérieusement que l’on va y parvenir en développant les ventes par Internet et pire encore les ventes de téléchargement de fichiers numériques ?

L’objet de la :

« Correspondance avec la classe dirigeante

sur la destruction du livre et de ses métiers »

est de :

– dénoncer cette imposture dont la puissance publique et les « corps constitués » portent l’essentiel de la responsabilité

– combattre les abus et détournements de fonds publics qui sont perpétrés pour la constituer « aux frais des libraires et des contribuables » .

– et proposer des mesures efficaces, réalistes, économiquement viables et démocratiques, de nature à valoriser les librairies et l’ensemble de la chaîne des métiers du livre, en restaurant la fréquentation des librairies.

Publié fin juillet 2012 par les éditions Delga cette brochure (imprimée sur Linotype) a été composée dans le temps réel des correspondances d’un libraire de quartier parisien avec le CNL et le Ministre de la Culture, qu’elle reproduit et commente, et qui furent suscitées par le constat d’un abus motivant une plainte en détournement de fonds publics.

Elle est le fruit de circonstances qui se poursuivent au moment de sa publication.

Elle s’inscrit dans le cadre d’une action plus vaste, avec le projet de réunir, autour de revendications positives et de mesures pratiques concrètes*,  tous ceux et toutes celles qui entendent s’opposer aux menées des dématérialiseurs de livres, et autres adeptes de la numérisation du rapport social au détriment de l’activité et du travail humain.

Ce livre dont la « matérialité » est très affirmée, sera interdit de vente sur Internet (seuls les libraires pourront le commander et le vendre (9 €) ), son auteur ne percevra aucun droit ou rétribution.

Il a été tiré initialement à 1000 exemplaires.

Il peut-être commandé d’ores et déjà chez votre libraire.

Correspondance avec la classe dirigeante sur la destruction du livre et de ses métiers

DOMINIQUE MAZUET

9 euros

Référence : 978-2-915854-38-1

 

 

 

One Response

Laissez un commentaire