La connaissance de L’autre est affaire délicate. Tenter de décrypter une société éloignée de l’aire culturelle à laquelle on appartient est aventure. Elle exclut l’arrogance ; elle exige l’humilité. Des voyages et des
rencontres, au fil des années, ne sont pas une garantie contre les erreurs d’interprétation. Le peuple coréen n’est ni « mystérieux » ni « étrange », du moins pas davantage que n’importe quel autre peuple. Il n’est « ermite » que de réputation dans un Occident malade de sa vieille hégémonie pla- nétaire qui a débuté avec la Renaissance et du complexe de supériorité qui en résulte.

Préface de Jean SaLem, professeur de philosophie à l’Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne.

Prix public : 16 euros
Références : 978-2-37607-113-6
Nombre de pages : 142

En savoir plus sur l’auteur

One Response

  1. chassereau

    Très bonne initiative. Comme le disait le grand anthropologue Clifford Geertz, « Nous ne sommes entourés ni par des Martiens ni par, disons, des éditions moins bonnes de nous-mêmes, proposition qui tient quel que soit le nous – ethnographes américains, juges marocains, métaphysiciens javanais ou danseurs balinais – dont nous partons. »

Laissez un commentaire