Àquoi sert l’histoire et qu’en fait-on ? Pourquoi et comment, depuis quelques décennies, veut-on masquer la brutalité du fascisme ?

Angelo Del Boca et dix parmi les meilleurs spécialistes de l’Italie contemporaine nous introduisent à la grande richesse des connaissances historiques transalpines en la matière. En effet, depuis plusieurs années, un certain « usage public de l’histoire » a profondément sapé les fondements mêmes de la discipline et du travail des historiens, en préparant ainsi la réhabilitation du fascisme. À ce titre, cet ouvrage représente un véritable plaidoyer pour l’histoire, sa rigueur et sa dignité.

« Contre le risque d’une falsification totale et intéressée de l’histoire, nous nous sommes seulement permis de mettre en évidence, sans aucune prétention à vouloir nous faire les dépositaires de la vérité absolue et encore moins à constituer un manifeste d’intentions,la nébuleuse des contrefaçons qui nous oppriment, nous étouffent et nous avilissent. »

En savoir plus sur l’auteur

Le Déni d’histoire. Usage public de l’histoire et réhabilitation du fascisme en Italie

ALDO AGOSTI, ANDELO DEL BOCA (DIR.), LUCIA CECI, ENZO COLLOTTI, MIMMO FRANZINELLI, MARIO ISNENGNI, NICOLA LABANCA, GIOVANNI DE LUNA, ANGELO D’ORSI, GIORGIO ROCHAT, NICOLA TRANFAGLIA

Préface de ROGER RANOUX

25 euros

Référence : 978-2-915854-39-8

 

 

Laissez un commentaire